Faire

Raspberry Pi : tout savoir pour bien débuter

Raspberry Pi est un mini-ordinateur qui tient dans la main. Pas plus gros qu’une carte de visite, il coûte une trentaine d’euros seulement. Il peut être utilisé pour jouer à des jeux vidéos, apprendre l’électronique, créer des projets artistiques, contrôler une ferme d’imprimantes 3D, et bien plus encore.

Raspberry Pi 3, la carte Raspberry Pi la plus vendue à ce jour.
Photo By Gareth Halfacree from Bradford, UK – Raspberry Pi 3 B+, CC BY-SA 2.0

Le premier modèle commercialisé est sorti en février 2012, et quelques mois plus tard, en septembre 2012, déjà 500 000 exemplaires avaient été vendus ! Depuis ses débuts, plus de 12 millions d’exemplaires ont été vendus. Raspberry Pi est rapidement devenu la référence incontournable des nano-ordinateurs accessibles à tous.

12 modèles différents ont été lancés ces dernières années, accompagnés de solutions logicielles, kits, événements, magazines… Une communauté très active d’utilisateurs a grandi partout dans le monde, donnant naissance à des centaines de projets et composants très pratiques.


Entre les nombreux modèles et leurs alternatives, il est parfois difficile de s’y repérer pour débuter avec Raspberry Pi. Cet article est un tour d’horizon complet de l’univers du Pi, pour tout savoir avant de se lancer :

N’hésitez pas à aller directement à la partie qui vous intéresse :

Raspberry Pi, c’est quoi ?

Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est que cet objet est en fait un ordinateur de très petite taille qui tient sur une seule carte. On parle alors de nano-ordinateur monocarte.

Un nano-ordinateur accessible à tous

Pour faire fonctionner votre carte et l’utiliser comme un ordinateur à la maison, il faudra la brancher avec plusieurs éléments : un clavier, un écran, une souris et un disque dur externe. Et bien sûr une alimentation électrique.

La carte Raspberry Pi 4 utilisée comme un ordinateur de bureau


Ainsi, les cartes comportent tous les composants essentiels que l’on retrouve sur une carte-mère d’ordinateur classique, comme un processeur, de la mémoire RAM, des ports USB (pour connecter un clavier, un disque dur ou une clé USB), Ethernet (pour connecter à Internet), HDMI (pour connecter un écran) ou encore une prise audio jack.



De multiples systèmes d’exploitation compatibles


Il faut ensuite venir insérer la partie logicielle pour que la carte puisse entrer en action. Comme dans un ordinateur classique, la carte fonctionne à partir d’un système d’exploitation. Ici, il s’enregistre dans une carte micro-SD qui s’insère directement. Le système d’exploitation open source officiel directement conçu pour les cartes s’appelle Raspbian.


Des dizaines d’autres systèmes alternatifs existent également comme par exemple :

La liste officielle est disponible ici.

Raspberry Pi GPIO, des ports pour connecter presque tout !

Mais les cartes sont aussi équipées d’éléments supplémentaires : une barrette de ports d’entrée/sortie, aussi appelés les ports GPIO (General Purpose Input/Output).

Raspberry Pi 3 gpio

Ces ports GPIO permettent de connecter des composants et des circuits externes. Ils ont été inventé au début des années 1980 dans le monde de l’électronique embarquée, pour permettre de gérer des petits programmes qui effectuent une tâche précise de façon autonome.

La plupart des modèles de cartes Pi sont aussi reliés à Internet. Ils sont équipés d’une connexion Bluetooth, WiFi et Ethernet.

Arduino vs Raspberry Pi

De ce côté-là, on peut alors penser que Raspberry Pi et Arduino sont très similaires : ils permettent de programmer et contrôler des composants externes. Mais alors, quelle est la différence entre Arduino et Raspberry Pi ?



La principale différence est la suivante :

  • Arduino est un micro-contrôleur
  • Raspberry Pi est un micro-processeur

Arduino est idéal pour contrôler des composants de façon très précise, pour des actions qui demandent peu de puissance de calcul. Ces actions peuvent être analogues ou digitales. Il est donc bien adapté à des projets simples contrôlant des composants externes.

Raspberry Pi est idéal pour des actions demandant plus de puissance de calcul et un contrôle logiciel plus complexe. La carte est alors plutôt utilisée comme centre logiciel.

Projets Raspberry Pi

Des milliers de projets Raspberry Pi open source existent désormais ! Voici une sélection de 30 projets inspirants à tester à la maison :

  • un media center : pour stocker et visualiser ses films, photos, musique… (tuto ici)
  • une pirate box : pour avoir accès à Internet partout (tuto ici)
  • une station radio : pour capter et partager des fréquences radio (tuto ici)
  • une station météo : pour analyser et partager les données d’analyse de l’air en temps-réel (tuto ici)
  • un serveur de stockage (NAS) : pour avoir son propre serveur à la maison (tuto ici)
  • une installation lumineuse et sonore : pour illuminer des lumières en rythme avec la musique (tuto ici)
  • une machine à donner des conseils (tuto ici)
  • une machine à faire des croque-monsieur (tuto ici)
  • un bâton de light painting (tuto ici)

Le projet de bâton de light painting partagé par Mechatronics Guy

  • un bullet time pour créer des vidéos façon Matrix (tuto ici)
  • un vidéo projecteur pour moins de 100 euros (tuto ici)
  • un scanner 3D (tuto ici)
  • domotique : pour faire son propre assistant de maison connectée (tuto ici)
  • un drone : pour créer son propre quadcopter imprimé en 3D (tuto ici)
  • une petite caméra portative : pour prendre des images en timelapse (tuto ici)
  • un talkie-walkie : pour jouer aux espions (tuto ici)
  • une console Nintendo rétro : pour jouer aux classiques Nintendo (sélection de projets ici)
  • une borne d’arcade pour jouer à la maison (tuto ici)

La borne Raspicade créée par un maker français

  • une Game Boy (tuto ici)
  • des lunettes Google Glass fait maison (tuto ici)
  • un robot quadrupède (tuto ici)
  • un robot tank (tuto ici)
  • un mini bras robotique 6 axes (tuto ici)
  • un téléscope : pour observer les étoiles (tuto ici)
  • un robot aspirateur : pour nettoyer sans se fatiguer (tuto ici)
  • un mini bateau connecté (tuto ici)
  • un GPS pour la voiture (tuto ici)
  • une prothèse de jambe bionique (explications ici)
  • une main robotique de téléprésence (tuto ici)

Acheter Raspberry Pi : quel modèle choisir ?

Pour choisir le bon modèle de Raspberry Pi, la bonne méthode est d’acheter la carte en fonction du type d’usage qu’on en aura : débuter sur des petits projets, faire tourner des logiciels ou un projet complexe, faire tourner un programme simple, avoir une carte de très petite taille…

Les cartes sont répartis en 3 grandes familles de modèles : les modèles A, les modèles B et les modèles Zéro :

  • Les cartes du modèles A sont les plus anciennes et désormais remplacées par celles du modèle B.
  • Les modèles B sont les plus utilisées à ce jour : les deux principales cartes modèle B utilisées actuellement sont Raspberry Pi 3 B+, sortie en 2018, et Raspberry Pi 4, sortie en 2019.
  • Enfin, les modèles Zéro sont la version ultra compacte et peu chère, avec des fonctionnalités réduites à l’essentiel.

Raspberry Pi 3 B+, la carte idéale pour débuter

Si vous débutez sur Raspberry Pi et que vous voulez simplement découvrir, apprendre et jouer avec, sans projet précis en tête, le bon modèle pour démarrer est le Raspberry Pi 3 B+, aussi appelée « 3 modèle B plus ».

C’est la carte la plus populaire, qui comporte à ce jour le plus grand nombre de tutos sur internet et une communauté d’utilisateurs très actifs. Elle est un peu moins puissante que la toute-dernière carte, la Raspberry 4.

La carte Raspberry Pi 3 B+

Les kits de démarrage sont bien pratiques pour se lancer. Ils contiennent tous les composants et connecteurs nécessaires pour débuter : câble d’alimentation, carte micro SD, dissipateur thermique pour éviter de surchauffer la carte, boitier..

Kit de démarrage Raspberry Pi 3 B+

Raspberry Pi 4, la carte pour des performances améliorées

La carte Raspberry Pi 4 est la toute-dernière commercialisée, vendue depuis juin 2019. Elle coûte le double de la carte 3 B+ (60 euros au lieu de 35 euros) mais elle est aussi doublement plus performante.

Processeur plus puissant, possibilité de choisir entre 1, 2 ou 4 Go de mémoire vive (contrairement au modèle 3 B+ compatible seulement 1 Go). De plus, les différences sont dans les connecteurs : 2 ports USB au lieu d’1, 2 ports HDMI au lieu d’1 et une connection Bluetooth 5.0 BLE (au lieu de 4.2).

Cependant, la sortie de cette nouvelle carte a connu quelques déboires, avec notamment un regret du côté de l’alimentation par port USB-C, plus fragile.

Là encore, les kits de démarrage sont bien pratiques.

Kit de démarrage Raspberry Pi 4

Raspberry Pi Zéro WH, la carte très compacte et ultra abordable

Enfin, le modèle Zéro est la variante très petit format et très basique, pratique pour des projets simples. Avec un prix tout doux à moins de 20 euros, la carte Raspberry Pi Zero WH est la dernière de la gamme.

Elle a un format réduit de 6,5 cm de long (contre 8,5 cm pour les cartes du modèle B). Un point de différence majeur est lié à la mémoire vive (seulement 512 Mo) et à la connectique réseau (pas de port Ethernet).

Planète Pi, comment rejoindre la communauté mondiale

Utiliser les cartes Pi c’est d’abord et avant tout rejoindre une communauté internationale de milliers de « makers » qui partagent des projets fous et apprennent des uns et des autres.

La fondation Raspberry Pi

Les produits sont développés par une association caritative anglaise appelée la Fondation Raspberry Pi, créée en 2009. Son objectif est de mettre à disposition des jeunes du matériel programmable pratique et abordable afin d’améliorer l’accès à l’éducation technologique.

Les magazines

En plus de développer les produits Pi, la Fondation édite les magazines The MagPi, initialement créé par des utilisateurs bénévoles, et HackSpace magazine.


Il sont gratuits en PDF en ligne, ou coûtent un peu moins de 6 euros par mois en abonnement papier. C’est une excellente ressource à connaitre pour découvrir des projets inspirants et avoir les toutes-dernières infos.

Evénements et concours

Ainsi, la communauté se réunit également lors d’événements et concours dédiés, organisés partout dans le monde. Il en existe de plusieurs types :

  • les Raspberry Jam : des événements organisés par les utilisateurs, pour créer et partager ses projets, pour débutants et passionnés
  • Coolest Projects : des milliers de jeunes présentent leurs projets et concourent pour la meilleure invention
  • Astro Pi : un concours de projets scientifique pour les jeunes avec la Station Space Internationale !

Astro Pi, un concours de sciences dans l’espace


Formations et certification

Côté éducateurs, la fondation a également mis au point une certification que l’on obtient en suivant la formation de la Picademy. La formation est gratuite et dure 2 jours. Elle s’adresse aux éducateurs déjà utilisateurs des cartes.

Pour se former à l’utilisation des cartes, il est possible de suivre les cours en ligne développés par la formation et disponibles gratuitement.

Enfin, la plupart des contenus partagés dans cet article sont en anglais, qui reste la langue de référence pour une grande majorité des projets et des ressources pédagogiques. La communauté française est active également, cela fera l’objet d’un prochain article sur MakingSociety.

Je vous souhaite à tous de très beaux projets ! N’oubliez pas de les documenter et les partager.

A bientôt,

La newsletter FuturFab

Nous ne partageons jamais votre adresse et l'utilisons seulement pour vous envoyer la newsletter. Pour consulter et gérer vos droits, c'est ici.
“La lettre mensuelle pour avancer sur la communication de votre lieu."
Mathilde Berchon
Mathilde Berchon
Fondatrice @futurfab